Culottés mais pas résignés !

Au moyen d’une action qui ne manque pas de culot, lecollectif « Action culottée » a décidé d’envoyer une petite culotte à Matignon. Une action humoristique initiée par des responsables de boutiques de lingeries indépendantes et qui vise aussi à alerter le gouvernement sur la situation critique que vivent les gérants et gérantes de ses boutiques. Une action collective « rigolote mais pas totalement idiote »relayée par ce communiqué.

Les fleuristes, libraires, coiffeurs ou encore disquaires ont été relégués en commerces dits « essentiels ». Mais la culotte ? N’est-ce pas une question d’hygiène et de protection ? N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller ? Nous ressentons tous un très fort sentiment d’injustice !

Nous avons bien conscience du risque lié à la transmission du virus. Depuis le début de la pandémie, nous observons très scrupuleusement le protocole recommandé par le gouvernement. Malgré cela nous sommes contraints, une fois de plus, de baisser le rideau ! Les études montrent que ce n’est pas dans les commerces indépendants que le risque de transmission est le plus élevé. Nos petites surfaces nous permettent de réguler le flux de visiteurs de façon précise. Les grandes surfaces, elles, sont ouvertes, accueillent du public souvent sans respect des jauges fixées et ne font pas toujours respecter les mesures de distanciation sociale. L’injustice ressentie est d’autant plus vive que de nombreuses GMS n’ont pas fermé leurs rayons sous-vêtements. Nous ne pouvons accepter cette concurrence déloyale et pourtant actée par votre gouvernement. Ce que nous souhaitons avant tout est l’EQUITE !

Nous demandons donc le reclassement des sous-vêtements en produit “essentiel” et de ce fait, la réouverture des boutiques concernées. Alternativement, nous souhaitons l’autorisation de rendez-vous client physiques et individuels. Si cela est refusé, aidez-nous en encadrant les promotions avant les soldes d’été. Comment espérer survivre si après 2 mois de fermeture les grandes enseignes et géants du web se mettent, comme en 2020, à proposer leurs collections à prix cassés ? Choisissez une date de soldes et faites-en sorte que les promotions ne commencent qu’à la date définie ! Cela est vital pour nos entreprises !

Lire aussi : Comment obtenir des remises de dettes auprès de l’Urssaf et des impôts ?

« Action culottée » sollicite également le gouvernement sur les sujets suivants : fonds de solidarité, les frais fixes, la rémunération des travailleurs indépendants, les soldes… La vérité est que nous sommes TOUS essentiels. Le commerce de proximité est précieux. Il contribue à l’économie locale et fait vivre nos communes. Il renforce le tissu social des villes comme des villages. Nous sommes les animateurs des centres-villes, les confidents des personnes seules ou âgées, les distributeurs de bonheur de nos clients, la fierté de nos maires. 

Couriel : actionculottee@gmail.com  Facebook : Actionculottée 

Pour consulter la lettre envoyée à Matignon par le le collectif « Action culottée », cliquez ici.