Détaillants, comment obtenir une reprise ou une remise sur vos collections ?

Alors que les ventes ont dû mal à repartir en boutique, nombre de détaillants vont être contraints de négocier avec leurs fournisseurs : report de paiement, remise sur collection, annulation ou baisse de commande en cours… Commerçants et experts du secteur de la mode partagent leurs bonnes pratiques, ainsi que plusieurs modèles de lettres types pour entamer des négociations avec vos fournisseurs.

stock commerce

Si les marques et détaillants sont dans le même bateau pour reconquérir le consommateur et retrouver une certaine prospérité, en attendant leurs intérêts se contrecarrent toujours. D’un côté, les marques ont besoin d’encaisser les paiements de leurs livraisons du printemps/été 2020, « effectuées à plus de 80 % » précise Tony Mathis, le directeur des opérations de Ruckfield. Ce qui leur permettra à leur tour d’honorer leurs factures pour l’automne hiver 2020/2021 auprès des fabricants. « Tous les ordres de fabrication ont été passés pour la saison prochaine. Une majorité de nos sous-traitants ont repris le travail », déclare le directeur général de Daniel Hechter, Tanguy Mulliez. A l’autre bout de la chaîne, les détaillants ont réceptionné la quasi-totalité de leurs commandes pour le printemps été 2020 – « 90 % » selon Laurent Lopez de la boutique L’Observatoire à Toulouse – mais ils se sont retrouvés dans l’impossibilité de vendre jusqu’au 11 mai, alors que ces trois mois printaniers leur permettent généralement de dégager la marge indispensable à leur survie. Et les livraisons de leurs commandes pour l’automne hiver 2020/2021, passées en toute quiétude avant l’arrivée du virus en France, sont théoriquement programmées dès juillet.

Mais dans ce nouveau contexte économique et sanitaire, nombre de détaillants ne seront pas en mesure d’honorer leurs engagements financiers vis-à-vis des marques. D’où la nécessité d’entamer au plus vite des négociations avec vos fournisseurs afin d’obtenir un report des échéances, de meilleurs conditions de paiement, une remise sur les collections déjà livrées, voir même dans certains cas une reprise de la collection ou une annulation/baisse de commande en cours. Comment s’y prendre sans risquer d’entrer en conflit avec ses fournisseurs ? Retours d’expériences de commerçants et témoignages d’experts du secteur de la mode, qui partagent dans cet article leurs bonnes pratiques, ainsi que plusieurs modèles de lettres types pour entamer des négociations avec vos fournisseurs.

Cet article est réservé aux abonnés.
Découvrez également notre sélection exclusive de marques en croissance et profitez en ce moment de notre offre solidaire :
Accès intégral à Boutique2mode.com + l’echommerces.fr pour 1€/mois pendant 3 mois,
SANS ENGAGEMENT.

Déjà abonné ? Se connecter
Pas encore abonné ? Je m’abonne

Connexion