Quels TPV pour les boutiques de mode ?

Les TPV évoluent : les constructeurs rivalisent en effet d’ingéniosité pour produire des machines toujours plus performantes. Elles deviennent design, compactes, puissantes et intelligentes, adaptées aux dernières évolutions de l’acte d’achat.

Exit la grosse caisse noire, bardée de câbles ! Place aux terminaux points de vente modernes, design, qui se fondent dans le décor des boutiques des détaillants, comme le décrit Gilles Bouvart, directeur général du fabricant Français Oxhoo, qui vient d’ailleurs de remporter le célèbre et prisé prix du design, le Red Dot Award 2016, pour l’Ultimo, le dernier né de sa gamme de TPV.  « Le Design du TPV se révèle de plus en plus important, en particulier dans le secteur de la mode et du textile, où il se fond dans le décor pour ne pas être visuellement en rupture avec l’image de la boutique », analyse t’il. Même logique pour les pures players de la mode, qui veulent être à la pointe de la technologie, de manière à proposer à leurs clients une expérience qui se rapproche le plus possible de celle qu’ils connaissent sur leur site marchand. Ce qui explique la création de magasins physiques digitalisés, équipés de produits intégrés pour libérer le plus de place possible, afin de faire la part belle aux produits. C’est typiquement l’option retenue par Zalando qui, pour ses premiers magasins en dur, s’est doté des TPV Sango d’Aures, capables de gérer à la fois les ventes, les stocks et l’encaissement. Ces TPV intégrés libèrent de l’espace sous l’écran tactile. Ils sont associés à l’imprimante ODP 333 d’Aures qui, de par son petit format, peut facilement se loger sous l’écran du TPV ou dans n’importe quel espace ou tiroir du comptoir de vente. « En comparaison à ce qui se faisait dans le secteur il y a une dizaine d’années, le gain de place est énorme confirme Olivier Benoît, consultant formateur chez Solutions Boutiques. En plus d’être un outil de gestion indispensable pour le commerçant, le TPV est devenu un véritable élément du décor de la boutique, avec des fonctionnalités additionnelles intéressante comme la possibilité d’avoir un double écran, pour de la PLV ou autre animation en magasin » ajoute-t-il. 

Face aux évolutions technologiques, le terminal point vente a aussi su s’améliorer, en permettant au détaillant de déployer l’ensemble de ses politiques marketing et de relations clients : promotions, opérations fidélité sur mesure selon le profil du client… Epson, par exemple, a développé une gamme de produits offrant, en plus d’un logiciel POS traditionnel, la possibilité d’ajouter des applications services Web complémentaires (Web Services).

Et demain ? « La prochaine génération sera certainement composée de machines dotées d’un écran mobile, conclut Gilles Bouvart. Une combinaison entre un TPV classique et une tablette ». Cqfd.