SOLDES : report acté au 20 janvier 2021

La demande des fédérations a été entendue, Alain Griset, le ministre délégué aux PME, vient d’annoncer le report des soldes d’hiver au 20 janvier 2021. Un report bienvenu, mais qui ne résout pas le problème récurrent des dates de soldes trop précoces.

report soldes

14 jours, c’est le décalage accordé par le gouvernement pour la date de début des soldes, prévus initialement au 6 janvier, pour une durée inchangée de 4 semaines. « Je remercie Alain Griset et Bruno Le Maire pour leurs engagements forts envers les commerçants »,s’est aussitôt félicité la Confédération des commerçants de France (CDF), par l’intermédiaire de son président Francis Palombi.  

Lire aussi : Les secrets des boutiques qui cartonnent

Un décalage bienvenu, justifie-t-il, car« les stocks des magasins sont au plus hauts et payés depuis des semaines aux fournisseurs. Il est donc vital pour ces commerces de pouvoir vendre au juste prix, sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d’hiver afin de pouvoir reconstituer de la trésorerie et assumer les charges leur incombant ». Même si de nombreux commerçants auraient souhaité un report au 27 janvier, voire début février, cette décision devrait permettre aux commerçants de continuer à alléger les stocks, sans sacrifier les marges.

Vers un report dans la durée ?

Après le décalage des soldes d’été 2020, ce second report peut-il entrainer un report définitif des dates de soldes ? Rien n’est sûr, car ces décisions gouvernementales sont uniquement dues au surtockage lié aux fermetures administratives. Et à ce jour, le gouvernement ne s’est engagé sur rien et “botte en touche” en invoquant le désaccord des différentes organisations représentatives sur ce sujet. Avec grosso modo, d’un côté les grandes enseignes et centres commerciaux qui souhaitent conserver les dates habituelles, et de l’autre les indépendants qui souhaitent « pouvoir vendre au juste prix, sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d’hiver », comme le rappelle la CDF.

Lire aussi : La fidélité, l’atout des indépendants

Malgré de nombreuses mobilisations des commerçants et de leurs fédérations représentatives, les gouvernements successifs n’ont jamais donné suite aux demandes de décalage des dates de soldes d’été et d’hiver. Mais ça c’était avant… « rien ne sera plus comme avant », indiquait le président de la République. Soit ! Revenons aux fondamentaux, aux principes de consommation responsable et aux méthodes de commercialisation de bon sens. A la base, les soldes ont été créés pour permettre aux commerçants de se débarrasser à faible marge des invendus. Les dates doivent donc être fixées en conséquence et non en début de saison comme ces dernières années. Et pour vous, quelles sont les dates à privilégier en hiver et en été ?