Le marché de la seconde main, une aubaine à saisir pour les détaillants ?

Le marché de l’occasion a le vent en poupe dans le secteur de la mode. Mais est-il pour autant un segment porteur pour le commerce indépendant ?

vêtements de seconde main

Alors que le dernier modèle économique de la mode se trouve confronté à l’urgence écologique, la surproduction de vêtements est de plus en plus dénoncée par les consommateurs. Néanmoins toujours amateurs de mode, ceux-ci se tournent de plus en plus nombreux vers le vêtement d’occasion. Selon un sondage de l’IFM (Institut Français de la Mode), 39 % des Français ont acheté au moins un vêtement ou accessoire de mode de seconde main et 48 % des consommateurs se disent prêts à en acheter davantage dès 2020.

Lire aussi : Où finissent les vêtements usés ?

Déjà fragilisés par le bouleversement de la distribution, comment les détaillants indépendants peuvent-ils réagir face à ces nouveaux comportements ? Peuvent-ils répondre à ces nouvelles attentes et peut-être même en tirer parti ? Vous-même, pensez-vous que le marché de l’occasion soit porteur pour l’avenir ? Vous êtes-vous déjà intéressé à ce marché ? Réservez-vous un coin ou une annexe de votre boutique à une offre vintage ? Si oui, quelle part de votre activité représente-t-elle ? Quels types de produits commercialisez-vous en seconde main ? Quels sont vos meilleures ventes au sein de ce rayon ?

Nous attendons vos réponses et témoignages avec impatience et intérêt. N’hésitez pas à nous faire part de toutes vos idées sur le sujet, vos objections peut-être également.