43 Comments

  1. Ziky
    2 avril 2018 @ 17 h 09 min

    Bonjour je travaille Chez primark depuis 12 mars aujourd’hui je veut démissionner parce que je non pue. plus ce pas mon truck . Deja que j’ai pas été embouché pour plieuse de t théurt. Comment je doit fair ? Écrire une lettre une appelle mon manager

    Reply

  2. Anonyme
    24 janvier 2018 @ 15 h 09 min

    Bonjour,
    J’ai lu l’article et certains des commentaires. Ayant travailler chez Primark je partage l’avis de tous. Au début c’était assez cool puis tout s’est vite dégradé. Je réalise d’ailleurs dans le cadre d’un travail d’école, une enquête sur les conditions de travail à Primark. Si certaines personnes qui ont commenté cet article veulent bien m’aider à récolter leur témoignage je serais ravie de raconter votre histoire. N’hésitez pas à me contacter à cette adresse mail : christene.emard@yahoo.fr

    Reply

  3. Anonyme
    9 octobre 2017 @ 20 h 57 min

    J’ai signer mon contrat samedi CDI en 28h à lyon part dieu. J’était très contente. Première journée aujourd’hui 9 octobre 2017, j’ai vite dechantée. Ça a commencer dès 6h du matin j’arrive dans mon département (enfant), on ne me dit pas ce que je doit faire, le manager nous parle comme des merdes. 9h30, ouverture du magasin, les clients arrivent, et la le cauchemar commence, les clients nous insultent, nous “tape” car on ne leur a pas donner la bonne indication, pliage pliage et encore pliage pendant 5h. 11h arrive la pause cool je vais pouvoir souffler un peu. Arriver la fin de la pause une grosse boule au ventre apparaît, j’avais peur de retourner dans le rayon. Je suis rentrée chez moi à 15h en pleurs. Manager ingrat, aucune formation n’est faite, c’est fait ton boulot et ferme là

    Reply

  4. Maria
    19 septembre 2017 @ 7 h 32 min

    Pire emploi de toute ma vie . Depression totale .

    Reply

  5. Mcflury
    31 août 2017 @ 10 h 15 min

    J’ai travaillé à Primark à Nice durant les vacances, mon contrat s’est fini début Aout, je garde un souvenir vraiment horrible de primark, répétition sans pause du même geste ; plier, plier, plier, avec les critiques en prime des managers qui trouvent que l’ont va pas assez vite + manque de personnel, la plupart quittent l’enseigne à la première occasion, et je les comprend. On pouvait passez des après midis à se retrouver à 2/3 pour s’occuper du rayon femme tout entier et on récoltait des reproches à 21h quand le travail d’habitude fait à 8 n’était pas fini.
    Les bulletins de salaire complètement incohérent, il m’est arrivé de travailler moins que certains collègues mais d’être payé plus, je travaillais 35h pour être payé 800 euros, les tickets restau il faut gueuler un bon coup pour qu’on digne nous les donner, sans parler du solde tout compte qui est censé être reversé assez rapidement mais que j’attend encore maintenant.
    On est obligé d’expédier les clients pour pas être en retard sur notre travail. Je pense avoir travaillé à primark fera une bonne expérience, que sur le CV.

    Reply

  6. Hanine Kellou
    11 août 2017 @ 11 h 11 min

    bonjour a tous et a toutes, ayant travailler chez PRIMARK pendant 11mois. je confirme tout ce qui est dit dans l’article ainsi que tout les témoignages négatifs.

    c’est une entreprise de merde la pire expérience de ma vie ! c’est de l’esclavagisme moderne tu as l’impression de bosser sous les ordre des nazies.

    bref a fuir absolument autant rester sans emploi que de bosser dans un enfer!

    Reply

  7. Tatanom
    15 mai 2017 @ 1 h 21 min

    Premiérement, salariés payés une misére : ne vous attendez pas à plus du SMIC : y’aura pas. Certains managers pas tous n’en ont absolument rien à foutre, lorsque nous (staff) leur faisons part de notre problème ils écoutent à peine et nous prennent

    Reply

  8. Solweig Mary
    3 mai 2017 @ 12 h 36 min

    J’ai 19 ans et j’ai travaillé chez Primark Evry du 1er au 28 décembre 2016 en contrat étudiant 12h (et heures supplémentaires bien sûr). Je confirme que les conditions n’étaient pas géniales, mais ce n’est pas le but de mon commentaire ici. Je suis partie pour raisons personnelles et en bons termes.

    J’aurai dû recevoir un virement de 471,27€ le 31 janvier 2017. Cependant, aujourd’hui le 3 mai 2017 je suis toujours en attente du versement du solde de tout compte. L’entreprise a effectué une erreur sur le RIB et après multiples preuves envoyées, Primark Evry est en attente depuis deux semaines d’une réponse du siège à Dublin pour procéder à mon virement.

    Si d’ici juin je n’ai toujours pas été payée, j’envoie mon dossier déjà prêt aux prud’hommes mais je suis prête à écouter vos conseils et j’espère votre soutien. Merci à ceux qui liront mon message.

    Reply

  9. Laurie
    25 février 2017 @ 21 h 26 min

    Moi je suis très en colère ma fille de 20ans a été admise aux urgences avec les pieds en feu ,enflés et couverts d”hémathomes jusqu”au dessus de ses chevilles …à cause de bottines achetées il y a peu chez Primark sur Paris,elle a terriblement mal.

    Reply

  10. Retour d'information salariés pour étude de gestion
    19 février 2017 @ 14 h 11 min

    Bonjour,
    Lycéenne en première STMG dans un lycée des Yvelines, je dois réaliser une étude de gestion sur l’entreprise de mon choix. J’ai choisi Primark pour répondre à la problématique suivante : qu’est-ce qui explique la performance fulgurante de Primark ? Dans ce contexte, je cherche à obtenir le retour de salariés (de manière anonyme) travaillant ou ayant travaillé dans cette entreprise. Pour cela, j’ai mis au point un questionnaire qui aborde notamment les conditions de travail. Je souhaiterais transmettre ce questionnaire à des personnes acceptant de me faire un retour sur 27 questions qui ne prendront que quelques minutes à répondre. mon mail pour cette enquête est le suivant : maelys78000 AT laposte.net
    En vous remerciant par avance.

    Reply

  11. Mica
    23 décembre 2016 @ 7 h 27 min

    Bonjour à tous, je travaille actuellement en CDD 25h chez Primark ! Il y a de la vérité dans l’article, je fus pris à partir de Novembre. Je connaissais le magasin suite à ces prix imbattables, la proximité etc. On disaient que les salariés (vendeur/vendeuse étaient exécrables, maintenant je sais pourquoi !). Alors le début de Novembre (2 mois il me reste encore jusqu’à demain) était très franchement pas mal, j’avais une super équipe mais ils m’ont vite prévenus (les salariés en CDI) que c’est pas le meilleur job du monde, et que le mois prochain serai pire… Alors “Vendeur Polyvalent” je vous avoue que le mot Polyvalent est de mise, casseur de carton, palettes, remplissage, je me posais aucune question ! 6h-11h je faisais 1h30 de conseil client (ma meilleure compétence selon moi). Très franchement, ça allait, certes on avaient des critiques, c’est stressant mais avec une super équipe, ça passe nickel ! Puis boum, Décembre, changement de superviseur, de managers… Au lieu d’avoir des gens à l’écoutent, on a eu les gens qui veulent du bénéfice avant tout, bon d’accord, entreprise privée, c’est normal, mais pour te rabaisser car tu mets CINQ MINUTES à remplir alors qu’il demande en deux ? Euh, j’avance le plus vite possible ? Et voilà, le cercle se referme, on te sépare de ton équipe, si vous avez le malheur de parler voire même de rire, on vous humilies devant les clients et on vous convoquent, et là ils m’acceptent pas en CDI, pour être sincère je suis heureux !

    J’ai travaillais à l’étranger pour mieux travailler mes langues étrangères (l’anglais et le japonais notamment), j’ai fais l’Europe quasiment (sauf les pays scandinaves) et l’Asie, et honnêtement j’ai fais 50h par semaines en Asie, et je me plaignais pas de mon boulot, certes j’étais dans un pays que j’adore, mais je n’avais pas de jour de repos, et je le trouve plus reposant physiquement et moralement qu’à Primark… Le sens du mot “humain” n’existe pas, même pas un remerciement, et surtout on te vend du rêve, au Japon ils me dit l’ont clairement, on vous garde que trois mois (et c’était pas un boulot avec un contrat classique, un contrat Franco-Asie où je touchais que 670€) bref, une carrière, un CDI en clef, il y a eu deux collègues qui l’ont eus, car ils ont demandaient un 35h (moi j’ai réclamais un 25h) et surtout, ils parlaient pas au boulot, ils parlaient que pendant les pauses, avant ou après le taf…

    Enfin, les CDI qui m’ont accueillis sont dégoûtés, et partent 3/4 d’entre eux dés qu’ils trouvent autre chose, celui qui m’a former est en ce moment entrain de faire une dépression entre le boulot et sa famille, il a arrêté et trouver un autre boulot pour le mois de Janvier, je vais tout faire pour trouver autre chose. Je voulais financer des études informatiques privées sans avoir besoin de faire un prêt ou de demander à mes chers parents (car je possède qu’un BAC) faire un an de CDI en France pour mettre de côté, et honnêtement, mes rêves pour faire mes études (et Primark m’a un peu détruite, je pense surtout que j’ai peur que d’autres enseignes sont comme ça) sont semi-détruite, j’ai même envie de retourner en fac de langue plus déterminé (alors que je préfère ces études informatiques) pour pas supporter le monde de la vente… et de plus en parler quoi

    Après, avec tous ces managers et superviseurs (pas tous mais une majorité) te mettent la pression et te considère plus comme un remplisseur qu’un vendeur, il y a les clients. J’étais client, et je faisais jamais ce qui arrive dans le magasin. Du vol, une femme par exemple, vol un caleçon pour homme, elle mets le caleçon dans son soutif, encore un meilleur exemple, un homme, pareil pour un caleçon (un caleçon bordel !) mets dans sa chaussure…
    Quand il manque un article sur 3 ( 3 caleçons je sous entends) il faut le traiter, et le traiter après les cartons, il y a beaucoup d’articles comme ça, et ça devient lassant, de voir du vol en longueur de journée… Après tu as des clients complètements impolis, ils font le tour du magasin, ils voient que l’article en main est moins beau, ils le jettent par terre, balance les articles en les jetant dans les rayons… on a eu droit à des harceleurs auprès de vendeuse, j’en ai défendus une car l’un voulait son numéro, et un collègue à dû faire deux fois la même chose, puisque les superviseurs et managers sont en pause, y a que les salariés pendant une heure, ou des clients complètements mécontents que ça soit si cher les 5 paires de chaussettes à 3€… dés fois je me jure quoi…
    Après heureusement, ils sont pas tous comme ça, quand on conseil une cliente qui veut faire plaisir à son mari et demande des conseils, j’apporte la réponse, clairement et positivement ,ça fait plaisir, si Primark m’ont pris, c’est plusieurs raisons, déjà pour ces palettes, je fais 1.90m pour 115kg, je pratique l’anglais puisque on a des étrangers (que j’ai vivement conseiller) et aussi parce que j’habite vraiment pas loin (20 min à pied de chez moi) et mon expérience, il avait rien à foutre hein ?

    Après c’est les fêtes ils sont pas tous les jours comme ça, les clients tu en auras toujours des 50-50… bref bref, je ne suis pas allé aujourd’hui suite à un mal de dos, pourtant je suis des techniques pour éviter, mais bref, bref…. j’avais installé une liaison avec une fille qui bosse à Micromania et un ami bosse pour H&M pour les fêtes, et je suis le seul à avoir l’air morose, déprimé ? J’ai hâte de rentrer dans une autre boîte, pour pouvoir repartir de plus belle dans le financement de ma future école, sinon, je vais devoir retourner dans une école publique, comme la fac, et cette fois-ci mon âge me permet pas de perdre encore une année, je suis très indulgent.

    Un gars, 23 ans, Vendeur Polyvalent, en CDD chez Primark

    Reply

  12. Géraldine
    13 décembre 2016 @ 11 h 47 min

    Les magasins de vente au détail deviennent des lieux de travail à risques ! : voir ” prévention des risques professionnels des vendeurs au détail ” : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=568

    Reply

  13. Fabien
    12 décembre 2016 @ 16 h 33 min

    J’ai une amie qui travaille là-bas et je confirme les dires des internautes et de l’auteur de l’article.
    Je suis allé une fois là-bas, je n’y retournerai pas. J’ai décidé de boycotter cette enseigne et beaucoup devraient faire de même !
    Stop au management tyrannique !

    Reply

  14. Appelémoiyo
    6 décembre 2016 @ 13 h 43 min

    Je confirme un peu tout ce qui a été dis à quelques exceptions prêt.

    Reply

  15. Anonyme
    14 octobre 2016 @ 17 h 15 min

    Je travaille cher PRIMARK LYON depuis trois mois en CDI. Je me suis reconnue dans quelques cas: fiche de paye, congés non payés, pas de 13e mois, le manager absent de son département mais qui te dit comment faire… Le plus dur se sont les clients et je trouve que l’on en parle pas asser ici !!

    Se ne sont pas les managers ni les supp qui nous engueulent, qui nous jettent des vêtements à la figure, qui dérangent les gondoles. Se ne sont pas les supp qui nous roulent dessus avec leur poussettes, qui nous traitent comme des moins que rien, qui nous insultent ! C’est encore moins les supp qui se mouchent dans les rideaux des cabines, qui y font l’amour, qui y changent leur enfants et laissent les couches, qui les confondent avec les toilettes !! On se reçoit tellement de la part des clients qui ne respectent rien, rien ! C’est très dur psychologiquement de s’entendre dire que l’on fait de la m*rde, que la maque ne fait que de la mauvaise qualité et que c’est de notre faute. Les supp nous écoutent, nous aident, nous soutiennent dans la mesure du possible. Se sont eux qui se prennent les clients les plus embêtants!

    Pour pallier à ça je m’investis du mieux que je peux pour que l’ambiance soit bonne. C’est ça qui sauve mon travail; l’ambiance entre collègues est très bonne ( dans le cas de LYON) . On est tous dans le même bateau donc on se soutient et on s’entraide. Pour moi qui était quelqu’un d’isolée, PRIMARK est devenue un peu comme une famille. Même si à cause de ce travaille je ne serai pas avec ma vraie famille à Noël, ni pour le jour de l’an et que je n’ai pas de vacances et que je ne peux pas avoir de congés payés et que l’on fait parfois le boulot de deux personnes…

    Pour conclure je dirai qu’il faut savoir prendre sur soi lorsque l’on travaille là-bas, au quel cas on l’acquière.

    Reply

  16. Anonyme
    14 octobre 2016 @ 11 h 28 min

    J’étais au poste de Departement manager, je suis partie au bout d’un an, à la clef perte de mon bébé au bout de plus de 3 mois de grossesse et dépression…

    Reply

  17. Jeddious
    9 octobre 2016 @ 20 h 26 min

    Alors là, je suis désolée mais je suis obligée de réagir. De toute ma vie, il ne m’était jamais arrivé de voir un tel ramassis de bêtises, j’en viens à me demander d’où vous tenez vos sources… Etant moi même employée chez Primark en tant que simple staff et ce depuis bientôt deux ans, je ne reconnais aucune des situations dépeintes dans cette “enquête”. Certes, ce n’est pas le boulot qui fait rêver, bien sûr il y a des jours difficiles, bien sûr qu’il y a quelques fois de la pression sur nos épaules, c’est inévitable dans un magasin de cette envergure, mais toutefois ce n’est rien d’insurmontable et cela me tend à penser que les gens aiment surtout se plaindre. Quand je lis que les employés en ressortent “meurtris” et que d’autres en viennent à prendre des anti-dépresseurs, pardonnez-moi mais je trouve cela vraiment excessif, nous ne travaillons pas dans les mines non plus.
    Vous mentionnez que les Managers sont exécrables avec les staffs, pourtant la plupart sont là pour nous, pour nous écouter, ils se plient en quatre pour trouver des solutions à nos problèmes, que ce soit pour un changement d’horaire, nos congés ou encore pour un changement de département lorsque nous ne sommes plus épanouis dans le notre.
    Cet article me fait penser que les gens sans aucun esprit critique vont croire cette flopée de mensonges, de plaintes venant probablement du personnel frustré d’avoir été licencié car il n’a pas été capable de comprendre que pour avoir l’opportunité de voir son contrat être renouvelé, il n’y a pas de secret : Pas d’absence, pas de retard et surtout de la rigueur. Avec ces trois ingrédients magiques, le CDI est à portée de main, croyez-moi.
    Pour finir, pour ceux qui disent qu’ils n’ont rien appris, c’est qu’ils ne l’ont pas voulu, tout simplement. Personne ne vous empêche de changer de département, demander la formation pour les caisses, pour le service client ou encore de vous inscrire aux différentes formations proposées. Personnellement , j’ai pu bénéficier d’une formation de secouriste, par exemple.
    Sur ce, je ne veux pas non plus faire l’avocat du diable, mais il est important de voir les deux versions de l’histoire. Nous avons des chèques-repas, un pécule de vacance, une prime et un 13ème mois, des possibilités d’évolutions ( non ce n’est pas un mythe ), des possibilités de transfert dans un autre Primark partout dans le monde, avec le logement payé pendant 3 mois,.. Donc non, Primark n’est pas “l’Enfer”, l’Enfer c’est les autres, ceux qui se plaisent à la diffamation gratuite

    Reply

    • La Rédaction
      12 octobre 2016 @ 12 h 07 min

      Bonjour,
      Ce commentaire s’adresse à la personne qui a témoignée sous le pseudonyme de Jeddious (commentaire n°37, le 09/10/2016 à 20H 56), et émane de la rédaction de Boutique2Mode :

      Nous prenons en compte votre témoignage et votre désaccord vis-à-vis de ce qui est écrit dans l’article. En revanche, nous ne pouvons pas accepter votre critique qui consiste à rejeter l’intégrité de notre travail, laissant sous-entendre que les témoignages que nous avons récoltés, ainsi que les nombreux commentaires laissés sur notre site, sont un « ramassis de bêtises » ou même une « flopée de mensonges », selon vos propres mots. C’est un manque de respect évident à l’égard de notre travail ainsi qu’à l’encontre des personnes qui ont témoignées. Dans la mesure où nous considérons votre commentaire, il convient que vous puissiez en faire de même par rapport à notre article.

      Nous admettons d’ailleurs le fait que les situations peuvent être différentes selon les magasins et les managers en poste dans les divers départements. Même s’il ne faut pas oublier aussi qu’une même situation peut être vécue différemment selon les personnes concernées, il s’agit là du propre de l’être humain. Nous constatons d’ailleurs que vous êtes employée en Belgique, or cette enquête porte sur les Primark de France. Peut-être est-ce différent en Belgique ? Comment pouvez-vous d’ailleurs juger de la situation de l’ensemble des Primark en France ? Avez-vous mené l’enquête pour affirmer qu’il s’agit d’un « ramassis de bêtises » ?

      D’autant plus qu’à la lecture de votre commentaire, il est évident que vous n’avez pas lu en détail l’article.
      – Vous dites que nous affirmons que les managers sont exécrables avec les salariés, alors que nous mentionnons dans l’article que certains d’entre eux « s’investissent pleinement pour créer une bonne ambiance dans leur équipe ». D’autre part, l’adjectif exécrable n’a jamais été utilisé pour qualifier l’attitude des managers.
      – Vous sous-entendez que les personnes qui ont témoignées ont été licenciées de Primark ou n’ont pas obtenu un CDI : là encore cette remarque est fausse car la majorité des témoignages que nous avons reçus proviennent de personnes en poste et en CDI !
      – Concernant les possibilités d’évolutions, toutes les personnes que nous avons interrogées ont été très déçues et nous ont affirmés qu’aucune formation ne leur avait été proposée. D’autres salariés nous ont aussi mentionné qu’ils avaient été affectés dans un département sans leur consultation, et qu’ils n’avaient pas moyen de changer cette situation.
      – Sur les tickets restaurants, plusieurs salariés nous ont alertés sur le fait que leur chèque repas arrivaient en retard, ou que parfois il manquait quelques tickets à l’intérieur.
      – Enfin concernant le treizième mois, « sa mise en place en France se fera sur 3 ans jusqu’en 2019 », comme mentionné dans l’article.
      Pour conclure, je vous invite donc à témoigner via une ITW téléphonique, je vous ai contacté à ce jour à travers plusieurs canaux de communication, et je n’ai toujours pas obtenu de réponse. Dans le cas où vous seriez intéressée, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse redaction@boutique2mode.com.

      Bien cordialement.
      La rédaction de Boutique2Mode.

      Reply

  18. Anonyme
    8 octobre 2016 @ 10 h 44 min

    Justice à été rendu à Primark o’parinor. Ils ont envoyer un inspecteur du travail, il avait l air énerver, j espère qu ils vont s en prendre plein la g*ule lol

    Reply

  19. Farah
    5 octobre 2016 @ 18 h 28 min

    PRIMARK pardieu
    Jai travailler a primark pendant plus de 10 mois sans interuption on naurais dit une esclave cest pire que larmée pire que lecole pire que tout ce que vous pourez esperez jai vecus lenfer ma paye toujour en retard jamais les meme

    Reply

  20. Anonyme
    3 octobre 2016 @ 10 h 40 min

    J’ai commencé mon emploi de “plieuse” chez Primark de Lyon début décembre. Les managers ne sont pas tous méchants, certains sont à l’écoute et compréhensifs. D’autres vont jusqu’à faire pleurer les vendeurs. J’ai assisté à ce genre de scène, également au directeur adjoint qui hurle sur tout ce qui bouge. Les paies sont totalement incohérentes et varient d’un employé à l’autre. J’ai personnellement travaillé tout le mois de Mai en 35h et les jours fériés pour toucher 913€. On a aussi les carnets de tickets restaurant à récupérer au Cash Office avec toujours 2 ou 3 tickets manquants, visiblement arrachés par quelqu’un de malhonnête. En parlant de malhonnêteté, bon nombre de mes collègues se faisaient voler aux vestiaires, leur cadenas forcé. Il y a eu plus d’une vingtaine de vol, tous signalés au RH. Ils n’ont rien fait, mis à part envoyer un agent de sécurité dans les vestiaires pour ouvrir en grand les casiers vides. Il y a aussi la carotte qu’on nous tend : ils ont promit à beaucoup de mes collègues un poste de superviseur. Certains venaient d’autres Primark, et se sont installés à Lyon uniquement pour ce poste.
    Personnellement, on m’a mit un avertissement pour avoir fouillé dans les affaires de mon superviseur. Chose bien évidemment fausse, que j’ai nié en bloc, dont il n’y avait aucune preuve fondée. J’ai également posé 3 semaines de congés payés en juillet, qui ne m’ont jamais été payés. Aujourd’hui, j’ai le soulagement d’avoir été licenciée, et j’ai également reçu mon solde de tout compte : 91€ au lieu d’environ 1000€. Bref, merci Primark.

    Reply

  21. Anonyme
    26 septembre 2016 @ 0 h 14 min

    Je suis salarié chez Primark, de nature patiente, souriante et sociable, j’en ai vu de toutes les couleurs, j”en suis arrivé au stade que lorsque mon réveil sonne pour me préparer, je n”ai qu”une hâte c’est d’être le soir pour me coucher. Les horaires de travail sont pires que celle d’un boulanger, et encore un boulanger gagnerait mieux sa vie. Mon attitude a changé, souvent déprimé, je rentre chez moi en larmes.
    Bien entendu il y a des manager corrects mais il faut comprendre qu”eux aussi subissent des pressions et que leur pression redescend sur nous.

    J’ai discuté avec plusieurs journalistes de mon expérience, qui m’ont dit de ne pas hésiter si toutefois je voulais faire part du scandale dans les journaux. J’ai également discuter avec des responsables d’autres magasins qui m’ont proposé de travailler pour leur enseigne, je suis aujourd’hui un peu plus rassuré de mes capacités et je compte donc partir de Primark, ce magasin ou même dans un souk c’est moins abominable. Des vendeuses capables de coucher avec des manager pour se permettre tout et n’importe quoi, du favoritisme à la pelle, je suis officiellement dégoûté par l’enseigne et sa gestion. Une chose est sûre, je me ferais entendre un jour.

    Reply

  22. Anonyme
    23 septembre 2016 @ 17 h 30 min

    JE travail a primark Lyon Part Dieu depuis l’ouverture. Certes c’est un boulot difficile mais je ne me reconnais pas dans les salariés qui ont témoigné.
    On s’entend bien avec nos managers, certes on est des plieurs pro, mais ca se passe bien. Le seul probleme que nous avons sont les RH, avec les plannings au dernier moment.

    Reply

  23. Stéphane
    23 septembre 2016 @ 8 h 59 min

    À cause de primark j”ai le dos complètement abîmé, ma situation amoureuse était un désastre du fait des horaires et contrainte physique de malade! Résultat je ne peux plus exercer mon activité physique préféré…. Bravo la France de nous imposer ca!!

    Reply

  24. Anonyme
    22 septembre 2016 @ 21 h 06 min

    La pire expérience pro de toute ma vie
    J”ai démissionné malheureusement je supportais plus d être esclave

    Reply

  25. Moussa
    22 septembre 2016 @ 20 h 02 min

    C’est horrible ce qui se passe au magasin primark d’aulnay sous bois:favoritisme dans l’évolution aux différents postes , licenciement sans condition des managers externes(compétents, humains, expérimentés et diplômés) par une direction nulle.

    Reply

  26. Anonyme
    22 septembre 2016 @ 18 h 05 min

    Bonjour,

    Primark o”parinor c”est la m*rde aussi. Ça fait déjà deux ans que je travail pour eux et j en ai vu de toute les couleurs. Il y a beaucoup de favoritisme, des fois des filles qui se cachent pour pleurer.

    Après il y a pas mal de vérité dans cet article mais je trouve que quelques choses sont abusif. Tout les managers ne parlent pas mal. Et oui les 25h nous ne avons pas de pause malheureusement. On peut se prendre un avertissement pour des truc bete

    Par exemple aujourd’hui les managers sont arrivés trop tard ou n etait pas asser pour compter ma caisse.
    Moi je termine à 16h et comme on dit après le heure c est plus l heure. On peux se prendre un avertissement si on part avant qu’ils aient compter

    Il faut demander aux superviseurs pour aller aux toilettes comme à l ecole et comme le disait la personne précédente c est chronometrer. J insiste sur le fait que ce est à cause d ancien collègue que parfois nous en sommes arrivés là.

    Il montent au vestiaires et restent une heure et quelque à papoter avec manger des gâteaux ou je ne sais quoi après ç est normal que ils nous chronomètre. En caisse nous sommes beaucoupas surveiller aussi.

    Parlons maintenant de l”Empatica” ou le “i-moment” comme vous préférez, vous savez le fameux petit ticket de satisfaction client qui sortait a la fin du ticket de caisse tout les 8 client. Et bien maintenant ils ont décidé que il sortirait tout

    …Le temps avec une possibilité de pouvoir gagner une carte cadeau primark de 250euros. Si par malheur on oublie de le dire à un client et qu ils sont en apercoient on se prend un avertissement.
    Ah oui et on a AUCUNE PROMOTIONS !!

    Le samedi c est une horreur autant en caisse que en rayon. En caisse on a une queu de malade et en rayon les condoles sont en bordel ! Il y a des clients désagréable mais heureusement que il reste des clients sympa pour rattraper le coup !

    Je vais pas aller jusqu a prendre des antidépresseurs pour primak mais il est vrai que c’est un travail vraiment usant. Parfois il faut arrêter de se plaindre et prendre ce que la vie nous donne mais eux c’est abuser !

    Il faut que le syndicat réagisse, on doit attendre 3 ans pour toucher le 13 ème mois. Enfin bref il y a encore plein de truc à dire mais je vais m arrêter la. Je sais que mon commentaire ne changera pas grand chose mais tout ce que j espere

    …C”est que ça fera réagir un maximum de personnes et qui qun vous soyez BATTEZ VOUS ! Battez vous pour vos droits !!!

    Signé : une personne qui veut que les choses changent

    🙋

    Reply

  27. Anonyme
    22 septembre 2016 @ 12 h 20 min

    Bonjour,

    Finalement, comme beaucoup de personnes ayant travaillées chez Primark, j’ai démissionné … J’étais dans le magasin (à Lyon part dieu) depuis décembre 2015 en contrat étudiant. Étant en 3ième année de licence scientifique, je cumulais les cours, les révisions, le sport plusieurs fois par semaine et Primark 12h/sem.

    Pendant tout un semestre, je me suis levée tous les samedis à 4h45 … je n’avais plus de week-end, je ne sortais plus, j’étais constamment surmenée et fatiguée. Vers mars ou avril j’ai donné une lettre de motivation à ma superviseuse pour travailler plus cet été, je me suis aussi inscrite sur une feuille que les Rh avaient donnée pour ceux qui voulaient travailler plus l’été. J’étais motivée, je ne voulais pas rester 2 mois l’été à rien faire et étant étudiante sans bourse, j’avais besoin de cet argent. Mais arrivé le 20 juin (début des soldes donc début des contrats augmentés), j’apprends que je ne suis pas retenue… vraiment très déçue, très énervée, j’en parle à mes collègues. Certains 25h sont passés en 35h alors qu’ils ne s’étaient pas proposé à la base, certains 12h ayant pourtant été très souvent absents ou en retard ont été augmentés, d’autres comme moi qui voulaient travailler n’ont pas été augmentés … Enfin, au final absolument aucune logique dans le recrutement là. D’autant plus qu’un certain nombre de personnes extérieures à l’entreprise ont été embauchées exprès pour les soldes… une semaine plus tard, je vais voir les Rh pour leur faire part de ma grande déception, et pour leur dire que ce n’est pas normal qu’ils embauchent des personnes externes de l’entreprise et l’entretien s’est donc conclut par une augmentation en 25h pour dès la semaine qui suivait (enfin !). J’ai donc été (par chance) augmentée en 25h tout l’été ! D’ailleurs je pense que j’ai été la seule étudiante à avoir été en 25h tout l’été alors que plein d’autres auraient voulu et que plein de personnes ont été embauchés à leur place en CDD pour juillet et août … enfin bon, je ne sais pas comment ils réfléchissent au niveau des recrutements.

    Niveau travail, c’est dur physiquement et psychologiquement. Pour les vendeurs en rayon, interdiction de s’asseoir. On est toujours dans le brouhaha. Après 8 mois là-bas, je ne supportais plus les clients. Finalement j’ai quitté le magasin fin août et je suis maintenant en intérim dans une petite supérette de quartier. Je suis retournée une fois dans le magasin en tant que cliente, je peux vous dire que j’ai vraiment bien fait de partir … Je les remercie quand même de m’avoir ouvert les portes du secteur de la vente mais j’aurai dû les quitter bien plus tôt ! Et bon courage à ceux qui y sont encore !

    Reply

  28. Anonyme
    21 septembre 2016 @ 12 h 03 min

    Bonjour à tous,
    Je voudrais vous informer que c’est exactement pareil chez ALAIN AFFLELOU.
    C’est pire qu’un enfer au travail, ils n’arrêtent pas virer du personnel pour embaucher derrière.
    De grosses vagues de départs (poussés) régulièrement, les caméras sont partout dans les locaux, on n’est sous surveillance c’est horrible.

    Reply

  29. FPE O''PARINOR
    21 septembre 2016 @ 9 h 08 min

    PRIMARK O”PARINOR est la pire expérience de ma vie de manager. En 24ans d”expériences je n”avais jamais vu un tel management basé sur du despotisme, du harcèlement moral et de la maltraitance physique et physiologique. C”est malheureusement la vérité

    Reply

  30. Primark Dijon
    20 septembre 2016 @ 23 h 53 min

    Manager chez Primark Aucun respect des salariés, interdit de faire des réunions avec son équipes, cadres autonomes avec horaires fixes et pause interdites. La direction ne dit pas bonjour aux équipes, pour évoluer il faut être un collabo. Sans pitié.

    Reply

  31. Dom
    20 septembre 2016 @ 18 h 02 min

    Je confirme tout ce qui est dit …ma fille y travaille. .salaire minable …conditions de travail exécrable. ..Pas d interessement aux profits de la Société pourtant en cours ….ma fille est fatiguée lorsqu elle rentre ! Elle s ”endort souvent…

    Reply

  32. 2.7
    20 septembre 2016 @ 10 h 21 min

    Primark O”parinor c”est le pire on a l”impression de travailler avec des dictateurs, ils font du chantages , crient sur les taffs, font évoluer qui ils veulent etc etc

    Reply

  33. Arnaud
    20 septembre 2016 @ 8 h 29 min

    superviseur primark je vous assure que ce poste est véridique . Des 6 heures du matin le manager nous demande de suivre à l”oeil les salariés ,ambiance très stressante avec le vas et viens des directeurs adjoints observant chaque detail . A fuir

    Reply

  34. Heylii
    19 septembre 2016 @ 23 h 42 min

    Tout à fait vrai même les primark en ile de France ce st la même paye bloquer pour X raison pour aller au toilette c”est minuter, des démission yen a tout les jours et les recrutement aussi des lois inventer, c”est la chaîne la bas

    Reply

  35. Anonyme
    19 septembre 2016 @ 19 h 27 min

    Je me suis vue évincer de mon rayon sur une table à plier des t-shirt comme si j”étais là depuis 2 jours après tous ce que nous avons donner pour eux nous ne sommes que des machines à exploiter !!

    Reply

  36. Anonyme
    19 septembre 2016 @ 19 h 24 min

    Sans parler des propositions d’évolution qui ne sont en faite qu’une carotte devant le nez pour nous poussez à travailler encore plus j’ai vu des gens partir en pleur plus d’une fois et lorsqu’on on émet la vérité devant tous le monde je me suis vu

    Reply

  37. Anonyme
    19 septembre 2016 @ 19 h 23 min

    Employée 35h depuis bientôt 3 ans à Marseille nous avons vu tellement de choses ce passer que plus rien ne nous étonne… Nous nous sommes fais taper sur la tete tellement de fois que mon équipe et moi même allions travailler sous xanax afin de tenir

    Reply

  38. elodie
    19 septembre 2016 @ 16 h 37 min

    pire emploie de ma vie dégoûter de travailler dans la vente en vêtements je me souviens d’un jour dans la voiture j’ai vu la température -1 degrés a cagne sur mer (Nice) hâte de rentrée dans le magasin pour être au chaud tu traverse d’abord une route pas éclairé pas fini et pour finir tu arrive enfin dans le magasin bientôt au chaud pour ce réchauffer tu parle il fait plus haut dehors que dans le magasin clim pousser a fond quand tu râle qu’il fait froid il disent qu’il peuvent rien faire n’ayant pas le droit de travailler avec des pulls je m’en souviendrai de cette expérience chez PRIMARK quel merde

    Reply

  39. Anonyme
    19 septembre 2016 @ 11 h 21 min

    STOP à ce management dictateur. Pour ma part anciennement responsable chez Primark , les pompiers sont venu me chercher 3 fois en 2 mois .. Crise de panique, maux de ventre à en ne + marcher, des menaces de vous rétrograder ” mise au placard”.

    Reply

  40. Nephilim
    18 septembre 2016 @ 22 h 17 min

    Vrai. Peu importe quel magasin ou les entreprises de production .. Être humain est proscrit, aucun avenir, que du blabla.
    Démission sur démission dans lequel je travail pour vous donnez une idée.
    Tellement de choses négatives, peu de positives ..

    Reply

  41. slakana
    2 août 2016 @ 23 h 30 min

    Travaillant à Primark Oparinord. Je constate effectivement tous ces faits cité dans cet article tous les jours. Des salariés harcelés avec des nouvelles règles tous les jours. Pas le droit de faire pipi ni de boire. On entend tous les jours le mot : Avertissement ! Je vais faire un rapport te concernant.
    Des heures travaillés qui ne sont pas payés dû à des erreurs d pointage qu’ils ne veulent pas rectifier. Certains directeur adjoint parlent mal aux employés ainsi que les managers, ils vont même jusqu’à humilier les managers devant les employés. On les entends souvent se faire engueuler aux talkie tous le long de la journée, j’imagine le harcèlement derrière. Dernièrement le changement des horaires de travail, certains employés ont signé un contrat à l’ouverture avec un planning fixe, un usage d’entreprise qui est devenu un avantage acquis ont été remis en cause dernièrement, beaucoup de personnes ont été rétrogradés car ne voulant pas changer leurs horaires de travail fixe, beaucoup de 35 heures qui sont passés à 25 heures et en caisse ! beaucoup de personnes qui n ont pas le choix d’accepté de peur de tout perdre ( pas d humanité, des mères célibataires qui se retrouvent à 25 heures alors qu’elles étaient à 35 heures) Tous les jours des vendeuse en larmes, pleurs ou qui s’évanouissent de fatigue. Les syndicats qui sont pas formés sur les loi du travailou trop jeune encore qui ne sont d’aucune aide. Je suis heureusement parti de cette entreprise où l’ humain n a pas sa place. En résumé : Exploitation de grande masse

    Reply

  42. NECAND
    28 juillet 2016 @ 17 h 44 min

    C’est ça le LOW PRICE façon PRIMARK à vouloir toujours être le moins cher nous finiront très vite tous…. A POIL.
    Stop à la connerie humaine MERCI

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :